Dioxines et furanes à proximité des usines d’incinération : des compléments d’information attendus par la population

Interpellation 22.146 de Juliette Grimm.

Commentaire de Juliette Grimm :

Il est plutôt réjouissant d’apprendre que des analyses supplémentaires sur des œufs à proximité des retombées des panaches de fumées d’incinérateurs ont bien été réalisées, cela même dans le domaine privé. Quelques œufs ont ainsi des valeurs trop élevées en dioxines et furanes et en PCB de type dioxine. Quant aux terrains à proximité des usines d’incinération de Vadec à la Chaux-de-Fonds et à Colombier/Bôle dont la valeur indicative de l’Osol était dépassée, il est étonnant de ne pas savoir si une intervention serait nécessaire pour empêcher l’accroissement des atteintes portées aux sols. Nous regrettons également que le rapport complet ne soit toujours pas rendu public, même si celui-ci ne couvre qu’une partie ciblée des sols urbains.

 

Lever le voile sur la provenance géographique de l’énergie consommée dans le canton de Neuchâtel

Interpellation 22.148 de Cloé Dutoit.

Commentaire de Cloé Dutoit :

Après un dépôt à la fin du mois de mars 2022, cette interpellation portant sur la provenance de l’énergie consommée et transformée au sein du Canton a enfin obtenu une réponse du Conseil d’État. En 2020, près de 43% du gaz consommé en Suisse était d’origine russe, ce qui renforce l’inquiétude qui est la nôtre quant à la provenance de l’énergie que nous consommons. Le Conseil d’État ne s’est pas réellement prononcé sur l’obligation qui est la sienne selon la LCEn de publier la provenance géographique de l’énergie consommée dans le Canton. Par une pirouette, il précise néanmoins que tel sera à nouveau le cas dans les statistiques de l’énergie qui seront publiées en fin d’année – après un peu plus de 10 ans d’absence.
Nous ne manquerons pas de vérifier que tel sera bien le cas et que nous y serons bien informé-e-s de la provenance de l’énergie consommée et transformée au sein du Canton de Neuchâtel et pas en Suisse seulement.

 

Politique de subventionnement, l’État est-il devenu Janus ?

Interpellation 22.155 de Diane Skartsounis.

Commentaire de Diane Skartsounis :

La Confédération a déjà publié en juin dernier un rapport préliminaire sur les subventions nuisibles à la biodiversité en dénombrant une trentaine de subventions cantonales potentiellement concernées. Il n’y a donc pas lieu d’attendre fin 2023 pour se pencher sur ce sujet. Le Canton doit déjà effectuer un examen préliminaire précis et sévère de la pertinence des subventions cantonales concernées ! Les écosystèmes sont sous pression et la biodiversité en forte diminution, le Canton semble très soucieux de leur maintien, il y a des pistes à creuser et des solutions à trouver.

 

Nous serons donc extrêmement attentifs au suivi de cette problématique et pourrions revenir avec un objet plus contraignant prochainement.

 

À quand un périmètre d’agglomération complet et fonctionnel ?

Interpellation 22.156 de Johanna Lott Fischer.

Commentaire de Johanna Lott Fischer :

A venir.

 

Quelle synergie entre protection contre les crues et revitalisation des cours d’eau ?

Interpellation 22.162 de Fanny Gretillat.

Commentaire de Fanny Gretillat :

.

 

Nouvelles aires d’accueil pour les campings-cars : comment garantir la protection de la nature et la salubrité publique

Interpellation 22.167 de Céline Barrelet.

Commentaire de Céline Barrelet :

L’édiction de l’arrêté sur l’accueil de caravanes et véhicules habitables pérennisant les conditions temporaires d’installation de camping-cars sur le terrain de privé nous inquiète dans la mesure ou le stationnement de camping-car sur les zones naturelles peut avoir un impact négatif considérable sur le développement de la végétation. Maintes observations sur le terrain attestent d’une dégradation directe du sol, en pleine période végétative. De plus, le stationnement diurne et nocturne sur des zones pouvant se trouver proches de milieux naturels protégés peut également représenter un risque pour ces derniers (piétinement, émissions sonores et visuelles etc.). La recommandation figurant dans le guide d’application de procéder à des contrôles quotidiens est donc essentielle. La nature du sol et sa préservation doivent être assurées par des contrôles réguliers sur place !

 

Spécisme : quelles pistes pour sortir d’une société maltraitante ?

Interpellation 22.183 de Cloé Dutoit.

Commentaire de Cloé Dutoit :

Nous nous en doutions, le Conseil d’État a totalement manqué l’occasion de se positionner sur la question de société que représente le spécisme. Aucune peine n’a d’ailleurs été prise pour répondre aux quatre questions posées. Le Conseil d’État s’avère même plus frileux que le Conseil fédéral qui – lui-même – reconnaît dans son dernier rapport sur l’orientation future de la politique agricole, que la réduction de la production et de la consommation de produits d’origine animale est nécessaire pour améliorer le taux d’autosuffisance alimentaire en Suisse, mais également pour atteindre l’objectif de diminution des émissions polluantes de l’agriculture suisse. Ces conclusions rejoignent celles d’expert-e-s reconnu-e-s s’étant récemment prononcé sur le sujet. Alors que le Conseil d’État a récemment été confronté à une contradiction en lien avec l’agrandissement d’une porcherie aux Ponts-de-Martel, il loupe l’opportunité de prendre concrètement position sur les enjeux éthiques, environnementaux et sanitaires liés au spécisme. Nous continuerons donc à faire valoir au sein de cet hémicycle, autant que possible, la voix des 86 millions d’animaux de rente abattus chaque année en Suisse.

 

Un encadrement pédagogique et psychologique pour tous les jeunes du canton ?

Interpellation 22.217 de Niel Smith.

Commentaire de Niel Smith :

On est rassurés d’apprendre que des synergies se mettent en place pour casser les silos actuels. On se réjouit que les forces pédagogiques et de santé mentale de notre canton puissent devenir plus nomades et plus interactives pour que tous nos jeunes puissent bénéficier du soutien nécessaire quelle que soit leur formation.

 

Politique de mobilité cycliste, un changement de braquet urgent, s’il vous plait !

Recommandation 22.182 de Marc Fatton.

Commentaire de Marc Fatton :

Bien que l’amendement socialiste ait un peu modéré la portée de cette recommandation, je suis extrêmement satisfait que mon réquisitoire contre la politique du DDTE en matière de mobilité douce ait passé la rampe contre l’avis du CE ! La portée politique d’une recommandation n’est pas gigantesque mais le département devra néanmoins se fendre d’une réponse !! Et, l’écho médiatique est réjouissant pour le futur du vélo !

 

Consultations cantonales : accès facilité et rapports instructifs !

Recommandation 22.184 de Cloé Dutoit.

Commentaire de Cloé Dutoit :

Notre recommandation demandait plus de transparence en lien avec la procédure de consultation cantonale : une mise à disposition complète et détaillée des prises de position des organismes consultés pour les commissaires traitant de rapports pour lesquels une consultation cantonale a eu lieu, mais également un recensement des consultations cantonales passées et en cours, ainsi que des organismes consultés sur le site internet du Canton. Si une majorité des groupes a reconnu que la procédure de consultation cantonale méritait d’être revue, il a été considéré que la proposition faite était trop contraignante. Bien que déçu-e-s que cet objet n’ait pas été accepté dans cette forme qui nous paraissait répondre à la transparence recherchée, nous sommes satisfait-e-s du débat lancé et allons poursuivre notre démarche afin d’obtenir un processus de consultation et un recensement de celles-ci sur le site internet de l’État.

 

Pour un accès à l’information facilité, rapide et transparent

Recommandation 22.185 de Cloé Dutoit.

Commentaire de Cloé Dutoit :

Une victoire pour la transparence! Par l’acceptation de cette recommandation, le Conseil d’État se voit contraint de revoir sa pratique en matière de publication et de référencement des documents officiels, et plus particulièrement des rapports d’études ayant fait l’objet d’un mandat à l’externe. En effet, le site internet de l’État est avare en rapports : pollution aux furanes et aux dioxines, qualité des eaux de baignade, etc. si les résultats sont communiqués, les rapports – et donc les causes – ne le sont très souvent pas. La population a le droit d’être entièrement informée et donc, de pouvoir obtenir plus facilement l’accès à de tels rapports sans avoir à passer par une procédure formelle. C’est toute la démocratie cantonale qui en sortira grandie.

 

Quelle stratégie cantonale pour renforcer la biodiversité en préservant l’agriculture neuchâteloise !

Reporté à une session ultérieure.

Interpellation 22.210 de Céline Barrelet.

Commentaire de Céline Barrelet :

.

 

Pour que les communes soient mieux informées sur la pratique administrative à appliquer quant aux demandes de pose de panneaux photovoltaïques

Reporté à une session ultérieure.

Recommandation 22.182 libérale-radicale et VertPOP.

Commentaire de Cloé Dutoit :

.